Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 12:45

affiche-20-novembre-copie-1.jpg

Repost 0
Published by No Pasaran 30
commenter cet article
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 12:48

affiche 17 novembre

Repost 0
Published by No Pasaran 30
commenter cet article
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 13:59

AG.jpg

Repost 0
Published by No Pasaran 30
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 18:25

Projo-3-Nov-Monsanto.jpg

Repost 0
Published by No Pasaran 30
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 13:35

programme 20102

programme-2010.jpg

Repost 0
Published by No Pasaran 30
commenter cet article
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 15:01

Projection2.jpg

Repost 0
Published by No Pasaran 30
commenter cet article
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 22:14

Concert25SeptColor.jpg

Repost 0
Published by No Pasaran 30
commenter cet article
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 12:21

"Espagne 1936, la révolution libertaire"

MERCREDI 08 SEPTEMBRE de 10H00 à 21H00
- Exposition, projection et stand libertaire (CNT 12, Solidaires, Ecologistes et Libertaires et No Pasaran 12)

JEUDI 09 SEPTEMBRE de 10H00 à 21H00
- Exposition, projection et stand libertaire (CNT 12, Solidaires, Ecologistes et Libertaires et No Pasaran 12)

VENDREDI 10 SEPTEMBRE de 10H00 à 20H00
- Exposition, projection et stand libertaire (CNT 12, Solidaires, Ecologistes et Libertaires et No Pasaran 12)

- puis Apéro-bouffe en soirée

- puis Concert de soutien à la CNT 12, avec les groupes Pepé Linares, La Fibre et La Ligue Antiproprios

Salle du Caveau à St Affrique.
Entrée libre.

No Pasaran en Aveyron !

Contre le bruit des bottes, et le silence des pantoufles ..

www.nopasaran12.new.fr

Repost 0
Published by No Pasaran 30
commenter cet article
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 00:14

affiche-concert-jpeg.jpg

flyer-verso.jpg

Repost 0
Published by No Pasaran 30
commenter cet article
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 19:26

Proverbe du mois de mars :

En languedoc-roussillon, Extrême droite à foison !

          Une fois de plus lors des dernières élections régionales, le Languedoc-Roussillon s'est à nouveau distingué tant d'un point de vue médiatique que politique ! D'abord les turpitudes de Georges Frêche ont largement occupé l'espace médiatico-politique durant plusieurs semaines (nous reviendrons dans un prochain article sur ce triste personnage). Ensuite nous avons eut droit à différentes listes électorales dites de gauche : Europe Ecologie, PS, Lutte Ouvrière,Ecolo Indépendants, Divers Gauche et enfin un Front de Gauche élargi (regroupement pour le moins surprenant qui allait du PCF au Objecteurs de Croissance en passant par le NPA ...). Et pour finir, pas moins de trois listes d'extrême droite : France Jamet pour le Front National, Jean-Claude Martinez (ex-FN) et Richard Roudier avec sa liste identitaire de la Ligue du Midi. A celles ci, on pourrait ajouter celle représentant la «droite dure» de Christian Jeanjean de l'Union Républicaine Populaire, dont les affiches au slogan pour le moins fantaisiste (100% Jeanjean, 100% Gagnant) côtoyaient celles collées par le Mouvement Initiative et Liberté (M.I.L.). Mais revenons sur ce qui apparaît malheureusement comme une constance, les scores importants et une présence affirmée de l'extrême droite dans notre région (1)

Auto-riposte

 Le Front National

          Malgré une campagne électorale assez terne et la quasi absence de militants, et donc de présence sur le terrain, le FN a réussi à s'imposer comme une force politique majeure dans la région. Au niveau national, le FN perd 38 élus régionaux par rapport à 2004 : 118 contre 156. Par contre la liste emmenée par France Jamet obtient dix élus au Conseil Régional soit deux de plus (douze élusen 1998 et huit en 2004). Plus inquiétant encore, ce sont les résultats obtenus dans certaines grandes villes (plus de 20% à Perpignan, Sète, Nîmes, Béziers,...) ou dans certains coins gardois (plus de 30% en Gard Rhodanien, Camargue, périphérie nimoise...).Il serait toutefois bien naïf de parler de surprise : ici le FN a toujours fait de très bons résultats électoraux et il n'est pas inutile de rappeler que la première municipalité de plus de 10000 habitants en France dirigé par le FN était St Gilles (dans le Gard avec Charles De Chambrun en 1989). Quant à France Jamet (qui succédait à son père Alain Jamet, figure historique du FN languedocien), elle a réussi supplanter toutes les autres listes d'extrême droite. Pour cette ancienne syndicaliste du CDCA (2), il est donc bien loin le temps des querelles avec le MNR de Mégret, qui avait réussi à récupérer une grande partie des militants et cadres du FN, et dont les conséquences se sont ressenties lors de précédentes élections. Sinon, pour la petite anecdote, parmi les trois élus FN gardois, deux habitent dans d'autres départements ! Ainsi, Jean-François Pardigon, est Lozérien, de Chanac près de Mende et Marie- Thérèse Costa-Fesenbeck, vit dans Pyrénées-Orientales.


Maison de la Vie et des Libertés.

          Non, non, ne riez pas, il s'agit bien d'une nouvelle chapelle politique, celle de Jean-Claude Martinez, avec pour devise «c'est beau, c'est grand, c'est fort la vie» (bon d'accord vous pouvez rire !). Difficile pour cet ancien dirigeant du FN (il est suspendu du FN en novembre 2008) de se faire une place dans la galaxie nationaliste, d'autant plus lorsqu'on se qualifie «d'alternationaliste» et admiratif de Hugo Chavez et de Fidel Castro. Malgré l'absence de campagne politique (pas de meeting, pas d'affiche,...) et l'inexistence de militants sur le terrain sa liste a recueilli 0,74%. On retrouve également à ses cotés d'anciens cadres du FN, tel que Max Janin ancien responsable du FN gardois. De plus, sa candidature bénéficiera du soutient du MNR et du Parti de la France (PDF) de Carl Lang (autre exclu du FN). On notera, que le PDF soutenait la Ligue du Sud en région PACA (avec J. Bompard et les identitaires) mais refusera toute connivence avec la Ligue du Midi, jugeant cette liste «très identitaire». Faire de la politique ressemble parfois à faire une prouesse d'acrobate !


La Ligue Midi 


          La stratégie politique mise en place par le Bloc Identitaire, à savoir se présenter aux élections (3), occuper un espace associatif, respectabilité, médiatisation, etc... commence à se voir dans notre
région. Pour ces élections, une liste identitaire était donc présente : La Ligue du Midi (en référence à La Ligue du Nord italienne) avec pour slogan «Maîtres chez nous». Cette liste était menée par Richard Roudier, qui se présentait dans le Midi Libre (18/12/2009) comme «proche des écolos indépendants», tout en précisant que «jusqu’à 62 ans, je n’avais jamais fait de politique». Serait-ce là de la timidité ou alors un soucis de respectabilité, mais osez affirmer être un novice en politique, voilà de quoi nous surprendre ! Il serait trop long ici, et surtout guère intéressant, de retracer le parcours politique de ce vieux militant nationaliste. Toutefois, il n'est pas inutile de rappeler que R. Roudier (alias Jorgi Roumegas) était membre de la direction d'Unité Radicale et un des membres fondateurs du Bloc Identitaire. Par ailleurs, il est à l'initiative et président du Comité d'Entraide aux Prisonniers Européens (CEPE, créé suite à l'arrestation de militants -dont son fils Olivier Roudier- d'Unité Radicale à Nimes en février 2002) (4). Aux côtés de R. Roudier, on retrouvait certaines personnes bien connues dans le petit milieu de l'extrême droite radicale. En premier, son fils Olivier (qui accompagnait son papa dans tous ses déplacements) et qui suit les traces politiques de son père (5), Pierre Audier (ex MPF et ex FN), Fernand Cortès dans l'Aude (animateur de Le Pilori), André Troise ancien conseiller régional FN ancien membre de l'OAS, ...

Auto-sanglier

          Quant au contenu politique de La Ligue du Midi, celui-ci était surtout axé sur l'insécurité, l'immigration, l'islamophobie et le racket fiscal. Auquel s'ajoutait une petite touche écolo, et la défense des petits commerçants et artisans. On retrouve globalement, les mêmes thématiques développées par le FN, n'en déplaise à R. Roudier qui qualifiait alors ce parti d'«archaïque»! Quelles conclusions pouvons nous tirer de la présence des identitaires à ces élections. D'abord, on pourrait se satisfaire de ce score plutôt médiocre. La présence de la Ligue du Midi a en aucun cas, ni affaiblis les résultats électoraux du FN, ni son leadership dans l'extrême droite (comme cela était sans doute la volonté de certains à l'UMP). Mais malheureusement, contrairement aux autres listes d'extrême droite, il faut bien admettre que les identitaires se sont particulièrement démenés durant cette campagne en étant visibles sur toute la région. Collages massifs d'autocollants et d'affiches, présence aux débats sur l'identité nationale, perturbation d'une réunion d'Alain Richard (créateur des Cercles du silence), présence militante sur les marchés, rassemblement devant le centre de rétention à Nîmes, etc... A n'en pas douter, ces élections leur ont permis de créer un réseau dans la région, de se faire connaître, de se renforcer, d'avoir un écho dans les médias. Le cirque des élections étant passé, à nous maintenant d'être particulièrement vigilants et offensifs pour ne pas laisser ces groupes occuper les espaces politiques et sociaux qui nous importent : les luttes sociales et environnementales, la rue, les quartiers, les universités, les entreprises, etc..

          L. (No Pasaran-Nîmes)


(1) Résultats des élections : FN : au 1er tour ,12,67% (112 646 voix), 2ème tour 19,38% (176 363 voix); Christian Jeanjean 2,03% (18 017 voix); JC Martinez 0,74%(6 607 voix) ; Ligue du Midi 0,68% (6 086 voix). Au second tour, ces derniers n'ont donné aucune consigne de
vote.
(2) CDCA: Confédération de défense des commerçants et artisans. Syndicat patronal poujadiste, proche de l'extrême droite et cultivant les actions violentes, qui connaîtra son apogée dans les années 1990 particulièrement dans le sud de la France.
(3) Lors des municipales de 2008, des candidats identitaires (dont J.B. Santamaria) étaient
présents sur une liste à Lunel (Hérault) qui regroupait le MPF, FN, MNR et Bloc Identitaire.
(4) Alors que R. Roudier dit «condamner l'antisémitisme», le C.E.P.E. disposait sur son stand lors de la Convention Identitaire de 2009 des cartes postales de Pétain, Brasillach, Saint Loup,... Mais ses déclarations ne seraient-elles pas un camouflet pour se rapprocher de l'extrême droite sioniste, dont le seul point commun serait la haine et la peur de «l'arabe musulman»?

Repost 0
Published by No Pasaran 30
commenter cet article

Selecta